Debriefing sur les stages en Irlande

A l’issue d’une période de stage de huit semaines dans des garages automobiles de Carlow (Irlande), retrouvons nos cinq élèves de Terminale Maintenance des Véhicules pour un petit debriefing.

YD : Gabriel, Kévin,  quelles ont-été sommairement vos activités au sein des entreprises? Et comment s’est passé cette  mobilité au sein d’une entreprise  étrangère ?

Kévin : L’entreprise BOLAND travaille dans le secteur de l’automobile avec 12 employés. J’ai effectué essentiellement des entretiens , des pneumatiques , des freins en autonomie et j’ai assisté d’autres mécanos sur des tâches plus complexes.

Gabriel : Chez Dooley Motors,  j’ai principalement fait des entretiens et aussi des changements de turbo, de silentblocs, etc.  avec mon tuteur de stage. Au début c’était compliqué pour moi car c’était ma première fois en Erasmus. J’ai dû m’habituer un peu à la langue mais au fil du temps je me suis amélioré. Donc cela s’est très bien passé.


YD : Est-ce que durant  votre stage, vous avez découvert de nouvelles pratiques, de nouveaux outillages ?
Kévin : Oui j’ai utilisé pour la première fois une clé dynamométrique digitale et qui permettait de faire aussi  du serrage angulaire. Un outil superbe !
Nabil : Chez Advanced Pitstop, comme ils font beaucoup de service rapide (vidange, freinage, suspensions, pneus), j’ai découvert l’utilisation du scanner de bande de roulement pour déterminer l’usure d’un pneu sur tout son profil.  On sait ainsi rapidement s’il faut remplacer et/ ou si un réglage de géométrie est à effectuer. Très pratique.

YD : Quel est votre sentiment sur le programme Erasmus + ? 
Léo :  Le programme m’a permis de travailler et d’accroître mes connaissances en anglais dans le même temps. Très positif !

YDQu’est-ce que cette seconde mobilité vous as apporté de plus que la précédente en Finlande ?

 Léo : J’ai pu sortir plus fréquemment du coup car la météo était plus clémente qu’en Finlande au mois de Janvier.  J’ai notamment pu aller aller jouer au rugby dans le club de  Carlow et créer des liens avec des irlandais.
Nabil :  Cette nouvelle expérience m’a énormément fait progresser  en anglais me donnant du coup une plus grande autonomie en entreprise.  Une nouvelle ligne de poids sur mon CV avec l’Europass  !

Bilbao Saison 2

On prend les mêmes et on recommence !

Ravis par une première expérience à Bilbao en début d’année,  nos quatre compères Elie, Alexis, Lucas et Arthur ont tous resigné pour  leur stage de Terminale (huit semaines supplémentaires du 15 octobre au 21 décembre 2018).

Les entreprises d’accueil n’ont pas changé :

YD : Elie et Alexis, pouvez vous nous présenter votre entreprise, vos activités ?

Elie :  Label Factory est une entreprise dédiée à la conception,  la fabrication,  la vente et la maintenance d’équipements d’étiquetage automatique à usage industriel. Elle a pour client de grandes marques comme Coca-Cola. Elle est composée d’environs 40 salariés dont : des électriciens, des agents administratifs, des mécaniciens, des opérateurs ….

Alexis : Nos activités : raccordement de câble internet, câblage du circuit commande sur des armoires électriques, réalisations de coffret électrique, réalisation de câbles d’imprimantes et d’encodeurs et manutentions diverses …

YD : Comment s’est passé cette mobilité au sein de l’entreprise ?

Ellie : L’accueil a été bon et les chefs et employés ont été très ouverts. Il y a eu une super ambiance. Les activités étaient intéressantes, on a découvert beaucoup de choses et notamment du matériel qu’on avait jamais utilisé avant.

Alexis : Le stage était trop bien, c’est agréable de travailler dans cette entreprise car les employés s’entendent bien entre eux du coup l’ambiance qui règne dans cette entreprise est saine, le mode de travail est nickel, tout est parfait !

YD : Lucas, comment s’est passée la vie au quotidien durant ces huit semaines ?

Lucas : Nous avons partagé un appartement à quatre pendant toute la durée du stage. Ca apprend la vie et il faut se débrouiller pour se faire à manger, faire les achats. Mais nous avons appris à nous organiser et même à cuisiner pour limiter les frais. De temps en temps un petit extra au Fast Food ou des tapas en ville…Vu que les entreprises étaient assez éloignés du logement, nous mangions sur place à midi.

YD: Arthur, qu’est-ce que cette seconde mobilité t’as apporté de plus que la précédente ?

Arthur :  j’ai pu continuer à améliorer mon expression orale et j’ai eu cette fois beaucoup plus d’aisance pour parler et comprendre  les gens de mon équipe ce qui  m’a aussi permis de travailler plus en autonomie. Dans les dernières semaines, on m’a confié  un vrai poste de travail  et j’ai fait des interventions en autonomie complète (chgt de boite de vitesses , entretien courant,etc ). Tout s’est vraiment très bien passé. Le responsable de Japan Car m’a même fait une lettre de recommandation pour mes futures recherches d’emploi. J’ai décroché un contrat chez eux pour cette été 😍

VW Huittinen welcomes Mathias & Dylan for 6 weeks

Mathias and Dylan are both students in their 3rd year of Car Maintenance in Lycee Paul Mathou at Gourdan Polignan. They are doing their training period 6 weeks in the car dealership  Volkswagen/Seat – Huittisten Laatuauto Oyn, located in Huittinen ( around 10 000 inhabitants ).

This car dealership is composed of 6 big areas where  25 employees work among them 10 are mechanics. 

Below Jouni Isotalo, after-sales manager,  poses with our trainees while holding the mug Paul Mathou.

  • Reception and shopAccueil - boutique

  • Showroom of new VW cars, with the last fully  loaded models
  • Showroom of second-hand vehicles
  • Showroom of new Seat cars, the last models too.
  • Spare parts store
  • Repair  workshop,  with  ten  2or4 post lifts, a laptop + diagnostic equipment by mechanics,  plus all special machines (wheel aligner, tyre changer, wheel balancer, …) and  shelving for specific tools  dedicated to Volkswagen/Seat/Audi/Skoda cars.

 » The company sells approximately 250 new cars a year and about 1200 second-hand ones. In 2017 mechanics’ team had 4821 cars  in  their hands.   We noticed that the rhythm of work is intense but all the employees are very nice, and make the effort to speak to us in English and  some  of them  even used French words. In any case for us, everything takes place marvelously. Our training tutors Lauri and Jouni are very kind and  let us work in autonomy while being present in case of difficulty. There is a good working atmosphere. « 

Besides the works of common  mechanics, we also did research of breakdown on  injection systems in particular.

Interesting to also discover  specificities bound to scandinavian countries  as   reheating systems for both engine and passengers  compartment, otherwise it would be very difficult to start by-20°C

 

 

« L’équipe Finlande » nous livre ses impressions après 4 semaines

« Nous sommes actuellement tous les quatre en Finlande grâce au projet que les enseignants et le proviseur adjoint de notre lycée Paul Mathou ont mis en place.  Élèves en  Maintenance des Véhicules, 2 en 1ere et 2 en terminale.

Nous vivons une expérience exceptionnelle et inoubliable qui nous fait prendre beaucoup de maturité et d’autonomie. Mais surtout on a fait des rencontres formidables,  on a découvert une nouvelle culture, de nouveaux aliments, de nouveaux sports et de magnifiques paysages.

En entreprise aussi nous avons découvert une autre mécanique qu’en France à cause du froid et de la neige : installation du préchauffage pour le moteur à l’aide d’un gros câble qui relie le pare-choc avant au moteur, on le branche ensuite sur une prise électrique ! Pour la neige, les pneus sont cloutés.

Le Week-end on en profite pour découvrir le pays. On est allé voir deux matchs de hockey, un salon moto à Helsinki.  On a fait du ski, on est allé au sauna et on a marché sur une rivière gelée. Mais les profs n’ont pas dit leur dernier mot car ils essayent d’étendre le projet à d’autres filières, notamment les MEI. »

In english please

Salon MP Motorcycle Show à Helsinki

A l’initiative de Jonne (stagiaire finlandais reçu en 2017),  nos stagiaires sont partis se détendre aujourd’hui  à Helsinki,  au plus grand salon dédié à la moto des pays nordiques   : MP 18 MOOTTORIPYÖRÄMESSUT

Des motos, des cyclomoteurs, des scooters, des pièces détachées et bien plus encore !  Aussi coté motos de nombreux modèles  rétro et toutes sortes de choppers personnalisés plus stylés les uns que les autres, sans oublier des démonstrations d’engins pétaradants lancés à fond la caisse et des simulateurs en réalité virtuelle  !

Quelques clichés  pris cet après-midi

Merci à Jonne pour cette  journée !

 

Nabil nous présente son entreprise d’accueil

Nabil,  élève de 1ère bac pro  Maintenance des véhicules au lycée Paul Mathou, effectue sa période de stage (6 semaines) dans  le garage Autofit Ulvilan Autohuolto situé à Ulvila – Finlande.  Il complétera sa PFMP (Période de Formation en Milieu Professionnel) par 2 semaines supplémentaires  en France à son retour.
Autofit – Ulvila est un garage multi-marque,  et faisant partie d’un réseau d’ateliers de réparation comme Norauto  en France  où l’on propose tout type de  réparations mais sans la boutique de vente de pièces.

 Le garage comporte un bureau d’accueil pour la clientèle
« il y a deux bâtiments. Le premier où il y a les bureaux et un pont,  et l’autre où je travaille avec Jani, mon tuteur. »

Les ateliers


L’équipe est composée  actuellement de cinq personnes,  Nabil y compris.
« La communication se passe très bien avec  Jani ( à ma droite),  donc en anglais.  Je n’ai pas de problèmes de compréhension avec lui,  mais  avec le reste de l’équipe c’est plus complexe car ils  ne parlent quasiment que finnois. On arrive malgré tout à se comprendre par des gestes et au travers des tâches à réaliser.  »

Le travail est dans l’ensemble assez varié.  Quelques exemples de travaux déjà réalisés :

Distribution sur moteur V6 Audi

Dépose et pose de pare-brise


Et des travaux très spécifiques aux pays nordiques comme l’installation d’un réchauffe-moteur

La presse en parle

Articles parus dans la Dépêche

Des lycéens en stage en Finlande

Les Commingeois profitent de leur temps libre pour découvrir et expérimenter le mode de vie finlandais./ Photo DDM.
Les Commingeois profitent de leur temps libre pour découvrir et expérimenter le mode de vie finlandais./ Photo DDM.

Dans le cadre du projet Erasmus + Comminges du lycée Paul Mathou à Gourdan-Polignan, quatre élèves de la filière Maintenance des Véhicules sont en stage en Finlande, immergés dans des entreprises jusqu’au 16 février. Plusieurs défis s’offrent à eux : communiquer en anglais, s’adapter à différents environnements professionnels et méthodes de travail. Sous forme de cours messages, ils communiquent avec leurs professeurs sur un blog*. Depuis leur départ le 8 janvier, ils écrivent chaque jour une nouvelle page de leur vie professionnelle et personnelle. Comme ces élèves, des enseignants de Paul Mathou bénéficient d’une mobilité. Marie-Françoise Barousse, prof d’anglais, a observé différentes méthodes d’enseignement, davantage liées à la spécialité. «Dans le cadre d’un projet européen Sherpa, elle a été invitée à rejoindre un groupe de travail. Il s’agit d’échanges de bonnes pratiques sur l’accueil et l’intégration par l’éducation, de migrants et demandeurs d’asile», explique Fabien Larroque, proviseur adjoint à Paul Mathou, lequel précise que le Danemark, la Suède, l’Allemagne, les Pays Bas et le Royaume Uni étaient représentés dans ce groupe. Cette année, quatre élèves finlandais seront accueillis à Paul Mathou pour effectuer leur stage dans des entreprises françaises. «Le partenariat avec le lycée Sataedu à Kokemäki crée des liens solides. Des idées de collaboration naissent, ajoutant chaque jour de nouvelles lignes à notre histoire commune», souligne Fabien Larroque.

Lycée : ouverture sur l’Europe avec une section Erasmus

L'équipe pédagogique à piloter le projet./ Photo DDM.
L’équipe pédagogique à piloter le projet./ Photo DDM.

L’ouverture d’une section Erasmus en septembre dernier au lycée Paul Mathou démontre la dynamique dans laquelle s’inscrit cet établissement de Gourdan-Polignan. Ce projet Comminges Erasmus K1, piloté par Noémie Roustit et Sandrine Gauthier, professeurs d’espagnol et d’anglais, ainsi que Fabien Larroque, proviseur adjoint, concerne la voie professionnelle.

Pendant six semaines en effet, des élèves du lycée vont effectuer leur période de formation en milieu professionnel à l’étranger. En début de mois, huit élèves ont commencé à bénéficier de ce programme. Quatre sont en effet partis à Bilbao en Espagne et quatre autres à Kokemäki en Finlande.

Un projet sur deux ans

«Ce projet s’étend sur deux ans. La période en entreprise sera reconnue sur le diplôme de nos jeunes et sera un atout majeur à leur curriculum vitae», indique Fabien Larroque, lequel précise qu’en termes d’ouverture sur l’Europe, de l’adaptabilité et de la découverte de nouvelles méthodes de travail, cette expérience est une opportunité unique.

Ce projet Erasmus concerne aussi les personnels du lycée dont certains bénéficient d’un stage professionnel dans les mêmes pays. Comme le souligne le proviseur adjoint, deux partenariats ont permis à ce projet de voir le jour ; avec le lycée Emilio Campuzano de Bilbao d’une part, et le lycée Sataedu de Kokemäki d’autre part. Partenariats qui consistent en une aide et un soutien mutuel pour la recherche des lieux de stage et le suivi des élèves ; ils permettent également de créer des liens forts, des échanges de pratiques et rendent possible l’écriture d’une histoire commune.

Dans ce cadre, le lycée Paul-Mathou accueille aussi des élèves étrangers : trois élèves espagnols ont ainsi effectué un stage dans des entreprises partenaires en 2017, de trois et six mois. Cette année, Paul-Mathou recevra quatre élèves finlandais pour des périodes de cinq semaines. «Les élèves trouvent du sens à ces échanges et s’y investissent pleinement. De même que la communauté scolaire participe activement à ce projet. L’ouverture sur l’Europe gagne tout le lycée», confie Fabien Larroque.

Lien :  https://www.ladepeche.fr/article/2018/01/18/2723996-lycee-ouverture-sur-l-europe-avec-une-section-erasmus.html

 

Premier week end sportif !

« Nous avons assisté à un match de Hockey sur glace le samedi. C’était  une rencontre entre Ässät Pori (l’équipe locale) et Lukko. Très impressionnant ! »

« L’ambiance du match était top, pris entre les deux camps de supporters. Même si on n’y connaissait pas grand chose, c’était très intéressant. Beaucoup de contacts physiques  mais aussi de fluidité dans le jeu des deux équipes. Le match s’est fini par une victoire 1-4 pour Lukko, l’équipe extérieure. En clair un très bon derby !  »  (Léo)

Après le match !

Petite session de ski le lendemain, histoire de tâter la neige finlandaise !

Pas de canons à neige dans les environs, on se demande vraiment pourquoi …   ;-)

Une journée au ski

Ils sont partis !

Le projet COMMINGES est un projet Erasmus+K1 qui a débuté en septembre 2016  au lycée Paul Mathou. Il concerne la voie professionnelle. L’équipe pilote est composée de Mme Roustit, professeur d’espagnol, de Mme Gauthier, professeur d’anglais et de M. Larroque, proviseur adjoint.

Des élèves du lycée vont effectuer leur Période de Formation en Milieu Professionnel à l’étranger pendant six semaines. Ce projet s’étend sur deux années. Depuis début janvier 2018, huit élèves ont commencé à bénéficier de ce programme, quatre en Espagne (Bilbao) et quatre en Finlande (Kokemäki). Cette période en entreprise sera reconnue sur leur diplôme et apportera un atout majeur à leur CV. De plus, en termes d’ouverture sur l’Europe, de l’adaptabilité et de la découverte de nouvelles méthodes de travail, cette expérience est une opportunité unique. Le projet concerne aussi les personnels du lycée dont certains bénéficient d’un stage professionnel dans les mêmes pays.

Deux partenariats permettent la réalisation de ce projet: un avec le Lycée Emilio Campuzano de Bilbao et l’autre avec le Lycée Sataedu de Kokemäki. Ces partenariats consistent en une aide et un soutien mutuel pour la recherche des lieux de stage et le suivi des élèves. Ils permettent également de créer des liens forts, des échanges de pratiques et rendent possible l’écriture d’une histoire commune. Dans ce cadre, le lycée accueille également des élèves étrangers : trois élèves espagnols ont effectué un stage dans des entreprises partenaires l’an dernier de trois et six mois. Cette année, le Lycée Paul Mathou accueillera au total quatre élèves finlandais pour des périodes de cinq semaines.

Les élèves trouvent du sens à ces échanges et s’y investissent pleinement. De même, la communauté scolaire participe activement à ce projet : l’ouverture sur l’Europe gagne tout le lycée.

Par Fabien Larroque et l’équipe de pilotage (N.Roustit et S.Gauthier)